Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 17:46

abrahamlebrave2.jpeg

 

 

En ce jour de fête nationale américaine, on vous débriefe sur Abraham Lincoln, Chasseur de Vampires, qu'on a pu voir en avant-première !

Une série B (voir Z) horrifique comme on les aime (ou pas). Où l’on découvre, dans ce nouveau film de Timur Bekmambetov, que le président américain était aussi un impitoyable chasseur de vampires.

Dommage que le spectateur reste sur sa faim !

 

 

La face cachée d’Abraham Lincoln

 

Vous pensiez tout connaître de l’histoire des Etats-Unis et de ses grands hommes ? Prenez Abraham Lincoln (1809-1865) : ce petit avocat de province fut le premier président anti-esclavagiste du pays, et sortit vainqueur de la guerre de Sécession.

Une figure marquante dans la mémoire des citoyens américains, une sorte de père de la Nation au visage barbu rassurant… Et bien, vous ne saviez pas tout ! Car Abraham Lincoln, nous apprend le nouveau long métrage  de Timur Bekmambetov – réalisateur du très musclé Wanted avec Angelina Jolie – était surtout… un impitoyable chasseur de vampires !

L’action est tournée en 3D, et ça tombe bien : les mouvements de haches de « Abe » sont ainsi bien mis en valeur. Les têtes (de vampires) volent, les balles en argent fusent et la crème UV coule à flots dans ce nouvel opus dédié aux créatures reines du monde de la nuit et de l’effroi.

 

 

Carpenter, la référence

 

Le personnage du chasseur de vampires nous rappelle d’emblée la référence du genre : Jack Crow (James Woods) dans le « Vampires » (sorti en 1998) de John Carpenter, un réjouissant mélange de western à la sauce à l’ail. Un chef d’œuvre du genre, à des années lumières du pâle Abraham Lincoln de 2012.

 

 

 

Les meilleurs films de vampires sont référencés ici. 

 

 

Scénario à la hache

 

Malheureusement, Timur Bekmambetov semble plus à l’aise dans les films d’agents secrets survoltés armés de Kalachnikovs. 

Son scénario ?

Taillé à la hache.

C’est du brutal ! Les décapitations s’enchainent, entre deux flash-backs à la limite du ridicule. Car Abe a la vengeance dans la peau (si, si !) depuis sa tendre enfance. Il a vu sa mère se faire empoisonner par un vampire, et a alors trouvé sa vocation de tueur.

L’action tire en longueur, on s’ennuie parfois. Les messages politiques du film sèment aussi la confusion. Abraham l’ami des esclaves et de la liberté affronte les sudistes esclavagistes aidés par les affreux suceurs de sang.

 

A vouloir mélanger les genres, le réalisateur perd en énergie, et endort son spectateur.  On retiendra seulement une époustouflante scène où Abe affronte un vampire en sautant sur des chevaux lancés au galop. Une étincelle dans un film bien mor…ne.

 

abrahamlebrave3.jpeg

 

Abraham Lincoln, Chasseur de Vampires de Timu Bekmambetov. Avec Benjamin Walker, Dominic Cooper et l'excellente Mary Elizabeth Winstead.

Dans les salles françaises le 8 août.

 

Crédit photo : Twentieth Century Fox

 

Vicducaire

 

A découvrir sur le blog : 

 Blanche-Neige et le Chasseur : un film merveilleux à risques et périls

Un nouveau Spider-Man, davantage dépucelé. Davantage réussi ?

- Prometheus, un film dense et palpitant qui N'EST pas un prequel d'Alien !

Le Voyage du Héros au Cinéma, d'après "Le Héros aux mille et uns visages" de Joseph Campbell.

Avengers, de Joss Whedon. Un film épique et au scénario béton.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vlad 27/12/2012 11:42


J'ai regardé ce film avec un a priori négatif. Ca sentait la bouse. Et finalement j'ai été agréablement surpris. Ce film de vampire est sympa sans être exceptionnel

William 27/12/2012 13:21



Bonjour !

Je remarque que tu es loin d'avoir été le seul à passer d'un à priori négatif à un avis beaucoup plus positif !

A l'instar du rédacteur de cette chronique, j'ai pourtant trouvé l'ensemble assez médiocre, même si je reconnais le talent de Bekmambetov pour nous émouvoir au niveau spectaculaire (la séquence
des chevaux reste mémorable).

Ce que j'ai regretté, c'est que le film se prenne trop souvent au sérieux.
J'aurais sans préféré beaucoup plus de fun, plus de second degré. Ca m'aurait permis d'entrer plus facilement dans le film.

Mais bon, après, les goûts et les couleurs... J'attends le prochain projet du réalisateur de "Wanted", que j'avais bien plus apprécié !



WTF-whatthefuckisthat.fr-le-blog-des-films-pop-corn-qui-mar.png

 

Le blog des films pop-corn qui marquent leur époque !

 

Actus, previews et analyses filmiques des anciens et futurs classiques !

Page d'accueil Contact Partager ce blog

facebook WTFtwitter WTF

Recherche

Nos partenaires

logo

cinemadroide-copie-1.png