Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 16:29

 

hd1109533325910.jpg

 

Captain EO, de Francis Ford Coppola : Le Peter Pan d'un Futur qui n'existera jamais

 

« Le cosmos, un univers entre le bien et le mal, où une poignée de résistants lutte pour la liberté de milliers de mondes en détresse. Parmi eux, un groupe de vagabonds guidés par l'aventureux Captain Eo... »

 

F L A S H B A C K

 

En ce 12 juin 2010, date de ré-ouverture de l'attraction-film 3D à Disneyland Paris (Paris est le second resort à ré-ouvrir l'attraction en hommage au décès du Roi de la Pop, suivi de près par le resort d'Anaheim puis Tokyo), le décor est planté.

Le spectacle commence. On va enfin revoir Michael ! Ouuuh !!! (cri de groupie en chaleur : ma voisine)

Tourné en 1986, le film de Francis Ford Coppola ne fait que confirmer un peu plus un Jackson au sommet de sa gloire. George Lucas encadre, James Horner compose, et tous les stagiaires de Lucasfilm accourent chez les meilleurs imagineers de Disney pour produire le véritable blockbuster de cette année.
Produit dérivé, mégarde nostalgique ou véritable bijou perdu ?

 

ths601eohallsizeac9abe3 (1)


Si le film nous invite au voyage, ce n'est pas parce qu'il obéit aux règles du conte (au fond un peu cul-cul), ce n'est pas parce qu'il se référence dans la science-fiction (la direction artistique d'un Star Wars), c'est tout simplement parce qu'il est sobrement interactif.

Inutile de vous mimer tous les effets spéciaux cachés dans une salle, qui vous invitent à danser sur chaque pas de danse de « MJ ». Il est en revanche indispensable de vous conseiller de vous concentrer sur ce que le film est vraiment :

Une ôde au monde de cet enfant éternel, même au bout des cieux, trempé dans l'univers d'un Lucas eighties encore inspiré, saupoudré de poussière d'étoiles (wow, le jeu de mot poétique !).

 

Dans ce monde là, celui de Michael Jackson, le spectateur est invité à rêver, une bonne fois pour toute.

Le revoir aujourd'hui est un sacré coup. Et même si le marketing posthume reste regrettable, on ne peut que savourer cet ultime plaisir coupable.  Réalisateurs stéréoscopiques en herbe, ce film est votre Bible... Avec « Avatar » évidemment !

« Enfant, je rêvais d'être Capitaine d'un vaisseau dans l'espace... »
 

 

William Mondello

Partager cet article

Repost 0

commentaires

WTF-whatthefuckisthat.fr-le-blog-des-films-pop-corn-qui-mar.png

 

Le blog des films pop-corn qui marquent leur époque !

 

Actus, previews et analyses filmiques des anciens et futurs classiques !

Page d'accueil Contact Partager ce blog

facebook WTFtwitter WTF

Recherche

Nos partenaires

logo

cinemadroide-copie-1.png