6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 02:00

 

Avatar-Movie-Poster.jpg

 

Pourquoi Avatar est-il un film de merde ? (Voilà, ça c'était déjà pour faire le tri entre les pro-avatar et les anti-avatar).

Si Avatar est un film aussi pourri, c'est parce qu'il n'a aucun intérêt (logique). Croyez-moi, je ne fonde pas mon jugement sur du vide. J'ai vu le film 3 fois, dont la première fois en avant-première, et la dernière fois en Imax. Je m'étais dit que si je n'avais pas aimé le film, c'est que j'avais dû rater quelque chose.

Eh bah non, j'avais rien raté du tout.  

Alors d'accord, ok, ok, j'accepte, je l'admets : les effets spéciaux sont vraiment impressionnants, patati-patata. Après, je comprends que l'on puisse aimer l'histoire. Mais honnêtement, elle est vide et d'un classicisme absolu. Des loupiotes bleues partout. Ça fait tarte. Le monde de Cameron ? Mon uc oui. C'est le travail de tous les graphistes et des gars spécialisés dans les effets spéciaux. Mais bon, ça, à la limite, peu importe j'ai envie de dire. Excepté Birdemic de James Nguyen, le mérite de chaque film ne se limite pas qu'à son réalisateur ou sa réalisatrice (blague privée).



 

Avatar, "un film en 3D pour les effets spéciaux" - Marianne

Après, bon, je vais avouer que je pense qu'il n'y a que moi qui ai pensé à ça, mais ce film est vraiment dans la limite du répugnant. Alors je sais bien que de nos jours, on a tous ce petit délire de s'imaginer que l'on vivrait tellement mieux perchés dans un arbre, plutôt que de passer son après-midi avec une belle femme.
Mais c'est vraiment dégueulasse. Les Na'vis se connectent avec… leur QUEUE à la NATURE  (C'est quoi ces sous-entendus ??). Non mais franchement, la connexion à la nature, je comprends que ça puisse faire triper certaines personnes. Mais là ça devient vraiment malsain : ce n'est plus de la connexion, c'est de l'accouplement ! Je n'ai jamais trouvé quoi que ce soit de poétique à brancher sa queue "sur" un animal. Mais c'est immonde. Vraiment immonde ! Pandora : la planète des zoophiles. 


Avatar--18-ans-2.jpg

 

Mais comment résumer Avatar ? Ça parle d'un ancien marine (qui a sans doute tué pleins de civils durant la guerre). Seulement voilà, il est devenu paralysé des jambes, suite à un accident de... non en fait on ne sait même pas pourquoi il est comme ça. Si ça se trouve c'est juste que c'est un gros flemmard qui adore être assis. Enfin, bon, passons. Toujours est-il qu'on l'envoie sur une planète où les animaux chantent. Cette planète est peuplée par des zoophiles bleus, qui passent leur temps (comme nous) à niquer la nature à leur façon.
 Finalement, Jake Sully (qui se transforme en Na'vi pendant qu'il dort) tombe éperdument amoureux d'une... extraterrestre. Alors qu'il voulait à l'origine trahir les Na'vis pour récupérer ses jambes, il décide finalement de rester avec eux (normal, il n'y a que sur Pandora qu'il arrive à pécho) pour devenir le nouveau dictateur de la planète.


Dans tout film aussi stupide, il faut des méchants. Ma séquence préférée avec eux, c'est quand ce blaireau de Parker Selfridge montre son bout de cailloux à Jake Sully pour lui expliquer qu'ils sont à la recherche de ce minerai, indispensable à l'énergie de la terre (prétexte du film pour dire : lui c'est le méchant, et lui c'est le gentil, nia nia nia).
 Alors après, je connais certains idiots (qui ont fini par admettre que ce film est naze. Et non, je ne vise personne) qui diront "oui, il faut bien expliquer l'histoire aux spectateurs". D'accord, d'accord. Mais faut-il vraiment l'expliquer à ce point ?




Je veux dire, cette séquence est vraiment débile. C'est comme si dans une station off-shore, un patron montrait à son employé un baril de pétrole avec un regard diabolique en disant : "On est là pour ça ! Le pétrole ! Ce liquide ! Oui, ce liquide noir. Le pétrole, c'est ce qui permet de faire rouler nos voitures !! On va niquer ces putains d'ours polaire !" -_- Non, mais franchement. Enfin, je ne vais pas m'attarder sur une de ces (nombreuses) séquences ridicules, sinon je devrais décrire tout le film.


http://images3.wikia.nocookie.net/__cb20091029195729/jamescameronsavatar/images/c/c8/Parker_with_Unobtanium.jpg

"C'est avec ceci que nos véhicules pourront fonctionner ! Ahahahahaha"
 

Alors je l'admets malgré tout, j'ai vu bien pire comme film. Il ne m'a pas distrait, m'a assez ennuyé sur les bords, mais bon, ça passe.

La réalisation de Cameron n'en demeure pas moins d'une platitude accablante.
 
Où est le mérite avec la motion-capture ? J'en ai connu d'autres qui l'ont bien mieux utilisée. Prenez par exemple Beowulf de Zemmekis. Ok, ce film est loin d'être parfait lui aussi, mais il est vraiment bien réalisé. La motion capture sert vraiment à quelque chose.


Tiens, un autre point négatif : la musique.


Moi ce que j'aime dans ce genre de film, c'est quand on ne se sent pas obliger de tout expliquer aux spectateurs, et qu'ils découvrent l'univers par eux-mêmes. Prenez Hellboy II par exemple, quand les personnages vont au Troll Market, personnellement, j'ai trouvé ça génial et bourré de bonnes idées. La caméra suit les spectateurs, s'attardent rapidement sur les figurants, mais c'est tout, et ça suffit amplement !


Dans Avatar, c'est comme si le film était sans cesse interrompu et que l'on nous disait : bon maintenant tu mattes les paysages, maintenant tu écoutes les personnages qui vont t'expliquer ce que tu viens de voir, maintenant regarde les gros chiens, maintenant regarde le grand dragon rouge, maintenant regarde cette femme qui va se taper un cheval etc…


Le tout devant une musique qui fait en gros : "Hééé héééé hééééé. ! Hééé hééé héééé !!! HHééééhéééhééééééhééééhéééééééééééééééééèèèèèè…" -_-





"Hé hé hé hééé hééééé.. Hééééé hééééééhéééé Hééhééééèèèè héééèèèhéhééé éhéé eh !!!!!"
(Vous pouvez lire ces sous-titres à n'importe quel moment de la chanson. Je vous assure que ça marche...) 
 
        

Quelle torture. Imaginez qu'à chaque fois que vous regardiez un beau paysage, cette musique retentissait dans votre tête. On a l'impression que l'on est en train de nous chanter "C'est trop beauuuu !! Trop trop beauuuu !! C'est trop beauuu !!! Trop parrfaaaaaiiiit hey hey !!"Allez, il y a combien, 3 notes ? oui, une pour "Hééé", une pour "Hééé" et une pour "Héééééèèèè".



Il y a des compositeurs qui, bien qu'utilisant une mélodie assez simple, réussissent à en tirer quelque chose de cool (Comme Alexandre Desplat par exemple).


Enfin, les acteurs sont plutôt médiocres, et niveau émotion, on n'est pas investi une seule fois.
 L'histoire d'amour, laissez-moi rire. Jake en string bleu et la schtroumpfette. Ok, certains peuvent trouver ça mignon. Et après ? Pas une seule seconde je n'ai vu des sentiments dans leurs relations.
Après, je ne sais pas, peut-être que je suis le seul à ne pas trouver excitant qu'une zoophile bleue m'apprenne à tirer à l'arc et à sauter de branche en branche. Merde, je ne suis pas Tarzan, je suis un homo-economicus ! Je m'en tape du tir à l'arc, moi j'aime le cinéma et les femmes.
 
L'amour, selon James Cameron :
http://ecoloinfo.com/wp-content/uploads/2010/03/james-cameron-avatar_articlephoto.jpg
"Mmmm... mais c'est que ça commence à devenir hot !"

Alors, j'ai un pote qui m'a dit "Oui, mais dans la version longue, on comprend mieux". Je suis désolé, le film a eu 2h30 !!

Prenez Gladiator de Ridley Scott par exemple. La version sortie au cinéma se suffit à elle-même, et la version longue rend le film encore plus génial.

Non, mais depuis quand on a besoin de voir un film en version longue pour le comprendre ? C'est comme si on diffusait Matrix directement à partir du combat contre les agents Smith en nous disant "Désolé, pour comprendre le film, vous devrez voir la version longue…" BULLSHIT moi je vous dit. Et puis même, qu'est ce qu'elle apporte la version longue d'Avatar au fond ? Absolument rien.


Dans Gladiator, elle approfondit les personnages, elle change le rythme, et donne une toute nouvelle dimension encore plus dramatique à l'intrigue.

Mais dans celle d'Avatar, on apprend quoi ? Que la terre, c'est la merde, et que les petits cailloux (voir au dessus) c'est ce qui permet de faire voler les voitures. C'est pour ça qu'on a ces montagnes volantes sur Pandora, eh oui, en fait elles sont remplies d'Unobtainium !!
 Waw… Merci, mais je préfère la Kryptonite (humour geek).
 Ce genre d'information, je n'appelle même pas ça combler les blancs, j'appelle ça rajouter une maximum de merdes.


Depuis ce film, je déteste Cameron. Parce qu'à cause de lui, on nous coltine des films en 3D tout le temps. Pourquoi payer plus cher pour voir un film en flou ? La 3D, en plus de ne pas être au point, casse l'immersion. On a l'impression de voir des vrais personnages, puis des personnages flous, puis des fourmis, puis des maquettes (Ok, sauf dans Avatar, où les proportions sont normales. J'ai suffisamment de classe pour l'admettre).


Quand bien même la 3D serait gratuite, je la trouve minable. C'est comme si on avait inventé la couleur pour les films, mais qu'elle dépassait sur les personnages. What the fuck is that ? 

Heureusement, Sir Cameron, l'auto-proclamé roi de la 3D s'est bien fait remettre à sa place. "Sanctum" (In Threee Deeeeeeee -_-) a fait un bide monumental, et c'est bien fait.

 
Avatar, ou l'art d'avoir l'air con.
http://i.huffpost.com/gen/138121/thumbs/s-MAKING-OF-AVATAR-large.jpg
        
 

Partager cet article

commentaires

Film streaming 10/05/2014

c'est super
bonne journée

WTF-whatthefuckisthat.fr-le-blog-des-films-pop-corn-qui-mar.png

 

Le blog des films pop-corn qui marquent leur époque !

 

Actus, previews et analyses filmiques des anciens et futurs classiques !

Page d'accueil Contact Partager ce blog

facebook WTFtwitter WTF

Recherche

Nos partenaires

logo

cinemadroide-copie-1.png

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog